5929b0e04180c88f0a6bb6c7c2ca4de4c11f6d2f
3fed777d5c88132d0c1dd7ce4fd3c8450179efa2
E40dbad86064dfb77a6fd7da120e20d0631ea2d6
56b57b23125a369f636f435b8d7bcc083c358101
Fermer
classique

Maison des arts

355b2731b5bdfdb07bf360d59c55754994d24c38
Après une très belle saison du centenaire, pour sa dernière saison à la tête de la maison lilloise, Caroline Sonrier compose, entre qualité et ouverture, une programmation fidèle aux fondamentaux qu'elle a défendu.

Toujours appuyé sur l'art lyrique, la danse et la musique réunis dans une démarche particulièrement ouverte et attentive à faire une place à un public large et divers, cette saison combine grands moments et jolies rencontres. Au nombre des rendez-vous opératiques, le méconnu Polifemo de Nicola Porpora ouvre la saison sous la direction d'Emmanuelle Haïm qui retrouve le répertoire baroque qu'elle affectionne (8-16 octobre). Place ensuite à Marc-Antoine Charpentier et son David et Jonathas, récit biblique largement didactique, porté par la mise en scène de Jean Bellorini et la direction de Sébastien Daucé. Avec pour toile de fond ce conflit fratricide nourri de conflit religieux, la partition de Charpentier y exprime autant de puissance que de finesse les drames universels qui jalonnent l'histoire humaine (6-10 décembre).

En 2022, l'Opéra accueillait le Freitag aus Licht de Stockhausen , cette saison, ce sont des Scènes de Montag aus Licht portées par le regard de Silvia Costa qui animeront le mois de janvier au fil d'une immersion totale dans l'univers sonore de Stockhausen pétri de légendes et de magie (18-19 janvier). Changement d'ambiance avec le Barbier de Séville de Rossini, opéra-bouffe emblématique et trépidant qui reprend la mise en scène proposé par Jean-François Sivadier en 2013 (du 27 février-10 mars). Évènement de fin d'année, c'est le Faust de Gounod dont Denis Podalydès (après son Falstaff l'an dernier), propose de découvrir une nouvelle lecture. Le héros de Goethe y rencontre la musique du croyant Gounod dans une version qui garde les dialogues parlés de l'oeuvre originale. En bonus, coproduit avec l'Atelier Lyrique de Tourcoing et le Théâtre du Beauvaisis, une version de Cosi fan tutti dans un format à découvrir avec les musiciens de l'ensemble Miroirs Étendus.

La saison dansée se révèle tout aussi diverse. À la tête du Tanztheater Wuppertal de Pina Bausch, Boris Charmatz ressuscite le Nelken de la chorégraphe, jalon majeur de la danse contemporaine (6-10 novembre). Akram Kham en complicité avec la metteure en scène Sue Buckmaster évoque l'exil, le déracinement et la double culture dans Chotto Desh (« petite patrie ») un chemin pétri d'histoires d'enfances conjuguant mimes, animations, dialogue et mouvement au son des notes de Jocelyn Pook (8-9 janvier). Les danseurs du Ballet de l'Opéra de Lyon portent le Mycelium de Christos Papadopoulos et donnent vie à la capillarité singulière d'un organisme étonnant pour en faire ressentir l'onde singulière, avec l'électro de Coti K (25-27 mars). Après avoir réinsufflé de la magie dans la Belle au bois dormant (accueilli en 2022 à Lille), c'est Roméo et Juliette que Marcos Morau revivifie en y portant, avec les danseurs du Ballet de l'Opéra des Flandres, un regard contemporain (14-15 juin) dans une proposition commune avec les Latitudes Contemporaines.

Outre le Trio Sitkovetsky venu interpréter Sierova, Chostakovitch et Ravel en novembre, le Concert d'Astrée qui vient en mars donner l'Ode à Sainte-Cécile d'Händel et quelques airs de Rameau et le duo formé par la pianiste Susan Marnoff et la mezzo-soprano Gaëlle Arquez autour de chansons espagnoles, c'est notamment la proposition d'Attacafa qui fête son 40ème anniversaire avec Nomades qu'il ne faut pas manquer. Eléonore Fourniaux, Emma Prat, Dafné Kritharas et Jaklin Baghdasaryan y croisent leurs talents empreints d'élans méditerranéens dans une célébration de l'échange et du partage fidèle à cette scène universelle nomade. Les moments de fête des Happy Days (en novembre et mai) et des Opéra Games complètent la richesse d'une saison qui navigue avec bonheur entre exigence joyeuse et ouverture éclectique.

Publié le 12/06/2024 Auteur : Guillaume B.

Opéra de Lille, place du théâtre à Lille. opera-lille.fr