62e2931281cbed0ba95bcde00bb3d46a484b0cbe
D24e58878c5cba5416d7ee2c82919c9d21b8bb7e
A331b2cf64ea67ade90932aa5e6b4aa9a99c6970
995a80404b467df6e2bae6414c48b5cf7b90800b
Fermer
danse

Mehdi Kerkouche

Mehdi Kerkouche  (2024)
Dans Portrait, Mehdi Kerkouche croque la famille sous tous ses aspects, dans ses ambivalences, porté par la musique électronique envoûtante de Lucie Antunès. Dans une première partie quasi hypnotique il rend visible, à travers ses neuf danseurs vêtus d’un camaïeu de gris, la façon dont chacun cherche sa place dans la fratrie.

Une tribu dont les corps cohabitent parfaitement sans jamais se toucher. Se figeant parfois comme dans les vieux portraits de famille. « J'ai la chance, et c'est aussi un choix, de travailler avec des interprètes qui n’ont pas du tout le même langage, se réjouit Kerkouche. Il y a aussi bien des danseurs hip-hop que des danseurs de danse contemporaine, avec aussi un chanteur de cabaret… Dans une famille, il y a plein de fois où on se parle sans se comprendre et ce sont tout de même nos propres frères. Comment des gens de la même famille et qui n’ont pas le même langage vivent ensemble, c’est ça que j’avais en tête de raconter. »

Publié le 15/01/2024


Mots clés :