A665d8ae1702ae8b5259cb9fb7575779f6ad0f6a
B073ce8d0d75e624bca0db97a460332425a42aa9
Fermer
théâtre

La Reprise. Histoire(s) du théâtre (I)

La Reprise. Histoire(s) du théâtre (I) (2022)
Auteur d’un théâtre documentaire primé dans toute l’Europe, le metteur en scène suisse Milo Rau s’empare du plateau comme d’un média sensible et politique. Si ses mises en scène se distinguent avec tant de force sur la scène internationale, c’est qu’il ne craint pas de porter devant le public les événements les plus brûlants de notre actualité.

Il s’interroge sur leur sens politique autant que sur la fonction du théâtre. Qu’il traite de la fin des Ceausescu (Les derniers jours des Ceaucescu, 2009), du génocide rwandais (Hate Radio, 2011) ou de l’affaire Dutroux (Five Easy Pieces, 2016), il fait de la scène un lieu d’expérimentation, à partir de témoignages souvent relayés par la vidéo. Dans La Reprise (2018), premier volet de son ambitieux projet d’Histoire(s) du théâtre, il s’inspire d’un fait divers survenu à Liège en 2012 : le meurtre homophobe d’Ihsane Jarfi par un groupe de jeunes désœuvrés. Après un long travail d’enquête mené collectivement, qui prend appui notamment sur la retranscription du procès des meurtriers, Milo Rau propose une multiplicité de points de vue sur le drame et les confie, selon son protocole habituel, à six comédiens professionnels et amateurs. Comment représenter la violence sur scène ? Qu’est-ce que l’engagement artistique ? Qu’est-ce que le théâtre peut saisir de la cruauté et de l’absurde ? C’est le procédé même de la « reprise » qui nous est livré, reconstitution tâtonnante et distanciée, entre la brutalité de l’événement et la délicatesse de l’émotion qui lui survit.

Publié le 07/10/2022


Mots clés :