théâtre

La compagnie des spectres

La compagnie des spectres (2018)
Une mère et sa fille vivent recluses dans un petit appartement. Un huissier de justice, chargé de procéder à l’inventaire de leurs biens avant saisie, va devenir l’interlocuteur, bien malgré lui, de ces femmes hantées par les spectres de l’Histoire. Avec Zabou Breitman.

La mère vient colorer la noirceur du propos de son vocabulaire fantasque et grossier, atrocement drôle parfois. La fille, elle, compose, affolée de la tournure des choses. Et pendant ce gigantesque état des lieux, la fille raconte sa mère, qui raconte elle-même sa propre mère, remontant deux générations jusqu’à ce drame familial sous l’Occupation et le régime de Vichy, qui perdurera jusqu’И aujourd’hui, soixante-sept ans plus tard.

Zabou Breitman campe les trois rôles avec une époustouflante précision et une aisance incroyable, révélant ainsi l’intelligence, la finesse et la drôlerie du texte. La noirceur des événements racontés se transforme alors en allОéresse de théâtre. 

Publié le 19/02/2018