concerts

RENCONTRE AVEC EMILY LOIZEAU

71488f3dd7dc6933df236f87b0ff4f64cb799193
De retour à Nantes, la chanteuse pop nous présente son dernier spectacle.

Sortir Pays de Loire : Ce concert s’articule autour de votre album, sorti en mai 2016, Mona. Qui est cette Mona ?
Emily Loizeau : « Mona est un bébé qui naît vieux. Il ne trouve pas sa place dans la société. Blasé par sa situation, il est en constante recherche d’amour. C’est le personnage d’une nouvelle que j’ai écrite il y a quelques années. J’ai inventé Mona en écho à ma maman. Malade, je l’ai accompagnée, m’adaptant à sa psychose avancée. L’ayant connu alerte et joyeuse, cette période s’est révélée être un parcours solitaire traumatisant et déroutant. J’ai eu besoin d’exprimer tout ça, en le transformant en une sorte de feu de joie, à la fois drôle et bizarre. C’est une façon de rendre hommage à ce déséquilibre, qui fait partie entière de la vie. »

SPdL : Est-ce l’adaptation théâtrale et musicale de votre nouvelle que vous présenterez au public de la Bouche d’air ?
Emily Loizeau : « J’ai en effet mis en scène ma nouvelle dans une création théâtrale et musicale, suivant l’envie de changer mes habitudes d’écriture. J’ai ensuite créé l’album Mona, que je joue en scène avec cinq musiciens. Ce sont deux spectacles différents. À Nantes, c’est la deuxième forme que je propose. Depuis début septembre, nous avons conçu une nouvelle scénographie, avec une mise en scène de Julie-Anne Roth, des vidéos de Maxime Le Tellier, des arrangements musicaux d’Olivier Koundouno et une création lumière de Laurent Beucher. J’ai voulu produire quelque chose de différent de la pièce. Nous avons pensé les choses avec simplicité et émotions, dans un mélange de musique organique et électronique, résolument rock.

SPdL : Comment le public reçoit ces concerts ?
Emily Loizeau : « C’est très fort. Dans ces concerts, conçus sur le fil d’émotions ténues, le public se lève, soulevé par l’esprit rock de la musique. C’est un partage intense de sensations à la fois positives et négatives, la communion est très intense. La tournée passe autant dans des petites salles que des grandes salles. Intimes ou puissants, les concerts sont très différents à chaque fois, et ça me plait beaucoup. »

SPdL : Dans quels projets pourra-t-on vous retrouver en 2017 ?
Emily Loizeau : « Contrairement à d’habitude quand je suis en tournée, j’ai déjà des idées et des projets en tête. Travailler avec d’autres artistes dans la conception de mes spectacles, à la croisée des arts m’inspire vraiment. Affaire à suivre ! »

Publié le 02/11/2016 Auteur : Anne Rivier

Le 29 novembre à 21h
La Bouche d’Air, Salle Paul Fort, 9 rue Basse Porte, Nantes
Tarifs : 16 à 27 € - www.bouchedair.com


Mots clés : pop rock musique