Fermer
concerts

Pink Floyd Symphonic Show

7a73efd930fcddb9310ef8a0180691c99a4fec17
Les riffs de guitares élaborés des Pink Floyd mêlés aux cordes et aux vents d’un orchestre symphonique, c’est ce que vous propose le concert Pink Floyd Symphonic Tour.

C’est une tournée qui était prévue de longue date, reportée à quatre reprises. La situation sanitaire n’aura néanmoins pas entamé l’enthousiasme des musiciens de Back to the Floyd. Déjà rôdé à l’expérience de la scène, le batteur du groupe, Franck Vaudey, contacte  François Clercx, le chef d’orchestre lillois La Folia, pour lui parler de son projet fou. Ils imaginent ensemble un spectacle qui réunirait groupe de rock et orchestre symphonique dans un vibrant hommage à la musique de Pink Floyd. Les deux formations se proposent de tenter l’expérience en combinant leurs talents pour offrir un show unique en son genre.
Plus de 70 musiciens sont réunis sur scène : guitaristes, violonistes, saxophonistes, choristes et tant d’autres emmènent à la découverte de la musique d’un des plus grands groupes de rock de tous les temps, revisitant les titres emblématiques de la formation. Another Brick in the Wall, Money, Lucifer Sam.. Le show prend des allures de voyage dans le temps à travers leurs albums.  Et que serait un hommage à Pink Floyd sans la présence sur la setlist du monument progressif Atom Heart Mother ? De l’aveu même du chef d’orchestre, un concert symphonique basé sur la musique du groupe britannique aurait été inimaginable sans adapter cette pièce incontournable de leur répertoire. Morceau fleuve de 23 minutes, enregistré à l’aide d’un orchestre et d’une chorale, Atom Heart Mother est à la croisée du rock et de la symphonie. C’est ce morceau qui donnera ses lettres de noblesse au rock auprès des musiciens classiques.
Si le spectacle est avant tout musical, il est aussi haut en couleur, et son aspect visuel loin d’être négligé. Un écran circulaire placé à l’arrière-scène diffuse des créations audiovisuelles destinées à  immerger un peu plus dans l’univers graphique du groupe. Les animations scéniques sont des plus surprenantes, au point de voir un robot géant débarquer sur scène en plein milieu du spectacle.
Le show ne se contente pas de reprendre les morceaux comme le ferait n’importe quel tribute band. Ici, les arrangeurs se sont donné la liberté de construire  de nouvelles parties aux pièces du groupe, tout en mettant un point d’honneur à respecter l’oeuvre originale. C’est ce qui fait toute l’originalité de cet hommage, dont chaque minute transpire la passion et le travail.

Publié le 23/12/2021 Auteur : nicolas lecomte

Le 6 février 2022, à 17h
45€ à 62€
Arkéa Arena, Floirac
www.arkeaarena.com


Mots clés :